Love Hina

Prix008 - Love Hina - Février 2016 en librairie : 12,95$

Auteur : Ken Akamatsu

Date de parution : 1998 (psst! La nouvelle édition donne vraiment envie qu’on rachète chacun des tomes, c’est dur de résister!! -_-)

Éditeur : PIKA

Série : 14 tomes, série terminée

ISBN : 9782811616397

 

 

 

 

Love Hina est une série bien connue qui pourrait facilement se passer de présentation! Mais comme le blogue inclut des redécouvertes et que je suis retombée sous son charme,  je me suis dit que ça valait le coup d’en parler un peu! Incontournable série de mon adolescence, Love Hina a été parmi les premiers mangas que j’ai lus. J’ai adoré son côté romantique, les mille-et-une maladresses du personnage principal, les nombreux quiproquos, l’humour, sans oublier les multiples personnages uniques, colorés et attachants! Le dessinateur est très talentueux, l’histoire se suit très facilement malgré tous les personnages qui s’y retrouvent et il est facile de suivre la progression des cases. Trois qualités essentielles, à mon avis, pour que le lecteur prenne plaisir à poursuivre sa lecture. ^_^

L’histoire débute donc avec Keitaro Urashima, un étudiant pas très doué de 19 ans qui tente d’intégrer une université de grande renommée : Todai. La raison de cet entêtement? Simplement pour tenir une promesse faite à une petite fille lorsqu’il n’était qu’un gamin!

  • « Tu sais que… quand deux personnes qui s’aiment se retrouvent à Todai… elles sont heureuses pour toujours! Alors… quand on sera grands… on ira à Todai ensemble. »
  • « D’accord! On se reverra à Todai! »

Keitaro étant ce qu’il est, c’est-à-dire pas bien malin, oublie alors le visage de la jeune fille, ainsi que son prénom… Comble du malheur, il essuie deux échecs lamentables au concours d’entrée, ce qui lui vaut d’être mis à la porte par ses parents. Sans-le-sou et sans logement, il se rend alors à l’hôtel de sa grand-mère en espérant pouvoir y être hébergé jusqu’à la fin de ses études… (c’est qu’il est déterminé, le p’tit!)… sans savoir qu’il s’agit désormais d’une pension pour jeunes filles! Ce premier malentendu lui fera toute une réputation qui le suivra au fil de la série et qui rendra son adaptation à son nouveau milieu de vie bien difficile!

Je lui donne la note de 10 coups de pieds sur 10, parce que je n’ai absolument rien à reprocher à cette série qui aura gagné mon cœur, comme celui de bien d’autres lecteurs, à plus d’une reprise! Love Hina mérite son succès international (:

Bonne lecture et à bientôt!

  • Marie, pour QuebeGeek

 

Pssst! Pour les nouveaux fans, sachez qu’il existe un grand nombre de produits dérivés tels que des jeux vidéo, des romans, des statuettes, des affiches, des étuis à cellulaires… bref, de quoi ravir ceux qui ne pourront plus se passer de ce manga :3

Top