Sailor Moon

Sailor MoonSailor Moon                                                                    

Prix en librairie : 12,95$

Auteur : Naoko Takeuchi

Date de parution : 1992

Éditeur : Originellement chez Glénat, la nouvelle édition se trouve maintenant chez PIKA

Série : 18 tomes, série terminée

ISBN : 9782811607135

 

 

 

Bon, disons que je me voyais très mal commencer par une autre série que la première que j’ai découverte! Et j’ai nommé : Sailor Moon! À BAS VOS PRÉJUGÉS ET VOTRE FERMETURE, je m’explique!

Commençons d’abord par quelques faits inusités qui auront su charmer mon esprit de jeune adolescente romantique :

  1. Je me suis totalement liée à Sailor Jupiter en raison de nos nombreux points communs : nos cheveux bruns bouclés, nos yeux verts, nos boucles d’oreille en forme de roses (j’en avais reçu des pareilles lorsque j’étais jeune), notre élément (mon préféré de l’époque était la foudre), notre couleur (ma préférée étant le vert), notre côté romantique (d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été amoureuse d’un garçon!)… pis même notre groupe sanguin (O+)! Il ne m’en fallait pas plus pour gagner mon cœur (quoi que moi, je déteste faire la cuisine, contrairement à elle…)!
  2. J’étais en admiration totale (et silencieuse) envers Sailor Pluto pour plusieurs raisons : son côté solitaire (ouais, j’étais limite émo à cet âge), son dévouement pour sa mission, sa notion du sacrifice pour protéger les autres m’inspiraient pas mal… sans oublier son sceptre, évidemment!
  3. Je trouvais que cette série était entourée d’une aura super mystérieuse, pour aucune raison particulière… J’étais une enfant facilement mystifiée faut croire. Ça doit avoir un lien avec les planètes, les étoiles et le masque de Tuxedo Mask…
  4. Y’AVAIT FULL COULEURS (je l’ai déjà dit dans l’article précédent, mais il ne faut jamais sous-estimer l’effet qu’une belle pochette peut avoir sur ses futurs lecteurs!).

Bref, il m’en fallait pas plus! Pour le reste, c’est un point pour la nostalgie qui me tient et me tiendra toujours par les tripes… Fondamentalement, je SAIS que c’est super cheesy/girly/poétique/licorne et troubadours, mais le côté nostalgique de la chose triomphe dans mon cœur de p’tite fille que l’on pouvait si facilement envouter. D’ailleurs, le simple fait d’écrire à propos de Sailor Moon me donne envie de relire tous ses mangas. 🙂

Alors, par où commencer pour résumer cette série…  Il s’agit des aventures de Bunny : une adolescente maladroite et boudeuse aux longs cheveux blonds qui se verra devenir chef d’un groupe de justicières chargé de protéger la planète, de voir à la justice et de faire triompher l’équipe du bien. En gros, c’est Superman, divisé en un paquet de jeunes filles aux jambes infinies, aux répliques pourries et aux pouvoirs élémentaires, certains plus poches que d’autres  (allô les bulles d’eau et les coups de vents!). On s’entend, le scénario n’est pas une bombe en soit : c’est super répétitif et parfois un peu trop bousculé, mais vu l’immense succès de cette série, y’avait clairement un petit quelque chose pour retenir les lecteurs! Alors que ce soit pour son côté mystique, pour ses sympathiques petites situations rocambolesques ou pour son côté « girl poweeeeer », toutes les raisons sont bonnes pour vouloir conserver cette série de 18 tomes sur les tablettes de sa bibliothèque!

Je n’ai jamais regardé les animés, mais on raconte partout les irritables moments de transformations toutes quasi identiques et d’une longueur interminable… Qu’à cela ne tienne, ce n’est rien pour me décourager de la regarder un jour, question de faire vibrer à nouveau mon fantasme premier des années 90’ : Tuxedo Mask!

Sommes toutes, je lui donne la note de 8 TRANSFORMATIONNNNNNS sur 10.

Bonne lecture et à bientôt!

  • Marie

Pssst! Avez-vous vu la nouvelle édition qui est sortie chez PIKA? De quoi donner envie de racheter tous les tomes tellement elle est jolie!! Et ne vous faites pas avoir, les deux tomes « short stories » n’offrent pas de nouveau matériel : il s’agit des petites histoires qui se trouvaient déjà dans les livres originaux.

 

Top